Débuter en aéromodélisme

........ Ne jamais débuter seul .......

 

    Toute personne désirant s'initier à l'aéromodélisme est la bienvenue au Caen Aéromodéles.  Le club possède une structure et du matériel adapté pour tous type d’apprentissage en école de pilotage.

Il nous semble bon de préciser que l'apprentissage du vol radiocommandé n'est possible que grâce au bénévolat et à la bonne volonté des membres du club (ainsi que pour toutes les autres taches).

COMMENT FAIRE POUR DÉBUTER ?

Tout d'abord n'hésitez pas à venir voir sur le terrain (voir le plan) comment nous pratiquons notre passion.
Attention: les modèles que vous verrez sont fragiles et peuvent être dangereux. Surtout, ne croyez pas que ce sont des jouets.
En respectant les règles de sécurité et sans aller sur la piste vous pouvez demander des renseignements aux personnes présentes.

QUE CHOISIR ?

Il y a plusieurs disciplines en aéromodélisme, et peut-être avez-vous une préférence.
Sachez que vous pouvez débuter au Caen Aéromodéles dans le type de modélisme que vous souhaitez, à savoir:

Avion thermique - Avion électrique - Hélicoptère - Planeur - vol libre

PILOTER UN MODELE REDUIT !

 

Il semblerait que piloter un modèle réduit soit plus difficile qu' un grandeur nature, pour la simple raison que le pilote n’est pas dans son avion. C’est seulement la vue, et non les sensations générées par les vibrations, les accélérations, la gravité qui va permettre de piloter le modèle réduit depuis le sol.

Comment apprendre ?

Le pilote néophyte qui essaye de faire voler tout seul son aéronef va au devant d’un crash aussi sur qu’imparable.

Il est donc indispensable de s’inscrire dans un club (voir les tarifs), et cela pour deux raisons :

·         La licence qui va être remise au nouveau membre comprend aussi une assurance responsabilité civile indispensable pour voler en toute sérénité.

·         De plus il recevra l’aide d’un moniteur pour acquérir les bases d’un vol en sécurité. Pour ce faire, le club dispose d’aéronefs (avion planeur hélico) de débuts ainsi que les doubles commandes afférentes. Il n’est donc pas nécessaire de posséder son matériel pour débuter en aéromodélisme, au contraire il est même préférable de se renseigner auprès d’un club avant un éventuel achat. (certain vendeurs n’hésiteront pas à vous ventre du matériel inadapté pour débuter).

Les bases du pilotage en avion…

Préparation

Avant de mettre en route sa télécommande le pilote se doit de procéder à une check liste de pré vol:

·         La fréquence est elle libre ?

·         La portée radio efficace?

·         Le sens des débattements est il OK ?

·         Le plein est il fait ?

·         Le moteur ronronne t’il tranquillement ?

Taxiage

Le taxiage doit se faire à vitesse modérée afin de se familiariser avec les réactions de l’avion aux ordres de la télécommande. Dés que possible il faut prendre l’habitude de garder la profondeur à fond, donc de tirer sur le manche. Cela évite le célèbre cheval de bois. Le cheval de bois est la magnifique figure qui consiste à mettre l’avion sur le nez. On peut aisément le réaliser soit au décollage soit à atterrissage avec des trains bicycles.

Au sol et en vol le modèle se dirige grâce à la dérive. Il est nécessaire de garder présent à l’esprit que la dérive ne sert pas qu'au taxiage mais doit être aussi utilisée dans toutes les phases de vol…..Beaucoup de modélistes l’oublient malheureusement, néanmoins pour l’initiation elle n’est pas nécessaire en vol.

Décollage

Au début il faut se placer derrière l'avion, sur la piste, La vision est bien meilleure que sur le coté, Ne pas oublier de se mettre face au vent, Accélérez lentement, Vous constaterez que si on accélère très fort, le modèle a tendance à dévier sur la gauche, Ceci est du au fait que la dérive, du fait de la rotation de l'hélice, reçoit un flux d'air violent sur son coté gauche, L'avion a donc tendance à partir sur la gauche, C'est pour cette raison que l'on installe le moteur avec un angle de 1 à 3 degrés vers la droite. Cet angle est appelé, à tord, angle d'anticouple. Toutefois cette déviation est surtout sensible sur les trains bicycles et peu sur les tricycles. Une fois la vitesse de décollage atteinte il faut légèrement tirer sur la profondeur.  A ce moment, le modèle décolle avec grâce et, si cela est bien fait, avec élégance............ Maintenir une pente de montée constante et relativement faible,

Vol

L'avion est donc parti, normalement, tout droit après le décollage et si on n'effectue aucune manoeuvre bientôt on ne le verra plus, Il faut donc revenir vers soi, Pour cela on réalisera un virage, soit à gauche, soit à droite, Pour ce faire il faut agir avec les ailerons, mais surtout avec beaucoup de douceur sinon l'avion va vite passer sur le dos et s'écraser, L'avion va donc s'incliner délicatement d'un coté et comme la surface portante se retrouve plus faible il va perdre de l'altitude. On va donc rajouter un chouïa de profondeur à tirer pour maintenir l'altitude. Il est indispensable de s'entrainer à tourner des deux cotés, gauche et droite. Une fois que l'on a tourné il faut essayer de maintenir l'avion à plat, en ligne droite et sans faire de montées et descentes, La ligne droite est une figure difficile a très bien exécuter;

En règle générale, avec un avion de début il faut toucher le moins possible les manches de la télécommande, Plus on va les toucher, plus il faudra faire des corrections importantes, Moins on touche plus il vole droit.......

Si l'on veut monter ou descendre avec un avion de début il n'est pas nécessaire d'agir sur la profondeur. Il suffit d'accélérer pour monter et ralentir pour descendre. Ceci est du au profil de l'aile qui est très souvent plat à l'intrados et bombé à l'extrados.

Atterrissage

Sans conteste la manœuvre la plus délicate au début. Tout d'abord il faut apprendre à aligner la piste, Pour cela il faut s'entrainer à faire des passages à 5/10 mètres d'altitude. Une fois l'alignement mémorisé il faut arriver avec une vitesse suffisante pour que l'avion ne décroche pas, puis mettre le moteur au ralenti. A ce moment l'avion va descendre. Ensuite il suffit de gérer à la profondeur la pente de descente. Ne pas oublier de surveiller la vitesse et, si elle est insuffisante, donner un petit coup de gaz pour l'augmenter.  Enfin il faut continuer à tenir la profondeur de façon à ce que l'avion tienne en vol le plus longtemps possible. On dit qu'il refuse le sol. Normalement, si vous avez appliqué à la lettre les petits conseils ci-dessus, votre modèle est intact et vous pouvez envisager sereinement un autre vol...

 Enfin, pour apprendre assez rapidement à éviter les inversions lors de votre vol, il sera très formateur d'utiliser un simulateur de vol.

 

Les bases technique en hélicoptère...

A TELECHARGER
Les bases de l'hélicoptère radiocommandé[...]
Document Adobe Acrobat [9.8 MB]

Article réalisé par un adhérent du Club Modéliste du Sud situé à l'ile de la Réunion